“L’Amérique Latine face à l’opportunité et aux défis du développement : moteurs de croissance et institutions”

Conférence “L’Amérique Latine face à l’opportunité et aux défis du développement : moteurs de croissance et institutions”

organisée conjointement avec l’Institut des Amériques

le mardi 3 février 2015 à 18h30 sur le Campus Paris de ESCP Europe

par le professeur Jorge Forteza*

avec les commentaires de César Ortiz Sotelo**

Directeur adjoint à la Direction internationale – GDF Suez

 

Après des années (2000-2012) de forte croissance marquée, entre autres, par l’envolée des matières premières, l’économie mondiale est rentrée dans un cycle différent qui pose de nouveaux défis aux pays latino-américains. Quelles sont les perspectives, pour les pays d’Amérique latine, de poursuivre dans le chemin du développement économique et social? Ont-ils les capacités d’avancer au même rythme que les années précédentes?

Jorge Forteza interprète les tendances de fond de l’économie mondiale et ses implications en termes d’opportunités et de défis pour la région. Pour ce faire, il s’appuie sur l’analyse méso et microéconomique et, plus précisément, sur les capacités institutionnelles et sur le développement et l’internationalisation du tissu productif et des territoires.

* Jorge Forteza est diplômé en Economie politique de la Universidad de Buenos Aires et détient un Master of Science de la Sloan School of Management du MIT. Après avoir été, pendant de nombreuses années, Senior Vice-President de Booz Allen Hamilton, basé à Buenos Aires, São Paulo et Paris, il est actuellement professeur à la Universidad de San Andrés (Argentine). Il est également consultant en stratégie, internationalisation et gouvernance auprès de moyennes et grandes entreprises du Cône Sud.Parmi ses publications figurent Going global from Latin America. The Arcor case (Mc Graw-Hill, 2002), “Building Latin-american Multinationals, a value-creation model” (Fundação Dom Cabral, 2010 et Boletin Techint, 2011) et “Políticas e instituciones para el desarrollo productivo: experiencia internacional e implicancias para América Latina” (Boletín Informativo Techint, 2014). Pour accéder à l’article.

**César ORTIZ SOTELO, MBA de l’Institut d’Administration Européen (INSEAD) et ingénieur diplômé de l’Université de Glasgow au Royaume Uni, possède plus de 30 ans d’expérience internationale dans les secteurs de l’énergie et des infrastructures. Il est Directeur Adjoint à la Direction Internationale de GDF SUEZ depuis septembre 2008. Au cours de son parcours professionnel, il a travaillé pour Shell, Alstom et GDF SUEZ

Florence Pinot en la Politécnica de Madrid

Florence Pinot en la Politécnica de Madrid sobre China y Am Latina

Conférence sur “Le Brésil et le Cône sud dans la concurrence internationale” animée, en français, par Jorge Forteza*, Professeur de stratégie à l’Universidad de San Andrés (Argentine).

Le vendredi 6 juillet 2012 à 8h30 à Paris

ESCP Europe (Amphi Faure), 79 avenue  de la République 75011 Paris


La décennie passée a été très positive tant pour le Brésil que pour ses voisins du Cône Sud. La dynamique générée par les nouveaux pôles de croissance mondiaux, tels que la Chine et l’Asie, la demande croissante de matières premières et de produits alimentaires et la mise en place de politiques publiques adaptées sont à l’origine d’une croissance soutenue et d’une amélioration des indicateurs sociaux.

Les perspectives pour la présente décennie sont favorables, certains analystes n’hésitant pas à annoncer  “la décennie de l’Amérique latine”.


L’objectif de cette conférence est, d’une part, de porter un éclairage objectif sur les progrès réalisés par les pays de la région et, d’autre part, d’aborder les principaux domaines dans lesquels il est nécessaire que la plupart d’entre eux progressent pour devenir des sociétés développées dans les 20-30 prochaines années : amélioration de la compétitivité, du climat des affaires, de l’innovation et de l’éducation, lutte contre la pauvreté et l’exclusion, qualité des politiques publiques et des institutions, etc.


L’attention sera également portée sur l’évolution des relations entre le Brésil et ses voisins du Cône Sud, dans la mesure où le Brésil a acquis un nouveau statut international et où ses aspirations se déclinent désormais à l’échelle globale.


*  Jorge Forteza est diplômé en Economie politique de la Universidad de Buenos Aires. Titulaire d’un Master of Science de la Sloan School of Management du MIT, il est également diplômé de la Norwegian Management Academy. Après avoir été, pendant de nombreuses années, Senior Vice-President de Booz Allen Hamilton, basé à Buenos Aires, São Paulo et Paris, il est actuellement professeur à la Universidad de San Andrés (Argentine) où il enseigne la stratégie d’entreprise. Il est également consultant en stratégie, internationalisation et gouvernance auprès de moyennes et grandes entreprises du Cône Sud.
Il est membre, entre autres, du réseau international d’études de compétitivité de l’Institut de Stratégie et Compétitivité de la Harvard Business School, du CIPPEC (centre de recherche consacré à la conception et mise en œuvre des politiques publiques) et professeur invité à la Fundação Dom Cabral (Brésil). Parmi ses publications figurent Going global from Latin America. The Arcor case (Mc Graw-Hill, 2002) et “Building Latin-american Multinationals, a value-creation model” (Fundação Dom Cabral, 2010 et Boletin Techint, 2011)

Brésil, un géant accessible

Ces dernières années, le Brésil s’est confirmé comme un grand pays émergent que la crise économique et financière n’a pas éclipsé de la liste des BRIC. Les ressorts et ressources de ce pays, qui a la taille d’un continent, sont immenses et la politique économique mise en oeuvre sous les présidences de Luiz Inácio Lula da Silva a permis de le mettre sur une trajectoire stable et prometteuse.
Pour les entreprises françaises qui ont des savoir-faire et des technologies particulières à faire valoir, ce marché présente nombre d’opportunités commerciales et économiques à explorer au plus vite. C’est tout l’enjeu de cet ouvrage que de les aider à aborder le marché brésilien en toute connaissance de cause, à apprécier les mutations économiques et réglementaires du pays et à négocier avec les Brésiliens avides de partenariats.

Présentation et sommaire de l’ouvrage

Le Mexique est-il toujours latino-américain

Accomex, L’autre émergent de l’Amérique Latine, n°92, mars-avril 2010, pp 7-9.
Article de Florence Pinot de Villechenon, repris dans Problèmes économiques, La documentation française, n°2 9997 juillet 2010, pp. 45-47.

Tiraillé entre appartenance économique à l’Accord de Libre-échange nord-américain et appartenance culturelle à l’espace latino-américain, comment le Mexique vit-il cette apparente « schizophrénie » ? Presque cinq cents ans séparent la conquête du Mexique par les Espagnols de l’entrée en vigueur du Traité nord américain et l’irruption du sous-commandant Marcos, pourfendeur de la mondialisation. Une longue période durant laquelle le Mexique a toujours figuré parmi les grand pays d’Amérique latine en vivant avec intensité ses heurs et malheurs. Il semble difficile, voire impensable, de séparer le Mexique de l’Amérique latine. Toutefois, force est de constater que le développement par le premier d’une stratégie commerciale extravertie n’a pas fait des voisins du Sud des partenaires clés. Ceux-ci lui reprochent d’avoir tourné le dos à la région pour ne s’occuper que du marché au nord du Rio Grande.

PDF

Instituciones y desempeño económico

Mercredi 2 décembre 2009, 18h30 à ESCP Europe Campus Paris, Amphi 5219

Pr. Daniel Friel : “Instituciones y desempeño económico : la transformación del sector vitivinícola argentino en un sector exportador ” (en espagnol)

Le succès du secteur vitivinicole argentin s’explique, notamment, par les capacités de l’Argentine à produire des « vins du nouveau monde » avec un excellent rapport qualité-prix. Toutefois, l’impact de la mise en place d’institutions spécifiques dans le processus de transformation subi par le secteur est moins connu. Cette conférence illustrera comment les producteurs vinicoles ont pu, à l’aide d’institutions spécifiques, devenir des producteurs de vin de qualité et mettra en lumière les enjeux spécifiques liés à l’export. Elle explorera aussi le potentiel de l’Argentine en matière de vins organiques. Daniel Friel s’appuiera sur une recherche qu’il a entreprise pour la Banque Inter-américaine de Développement et sur les premiers résultats d’une étude de cas sur un producteur de vins organiques.

Résumé de la conférence (en anglais)

Daniel Friel est diplômé en études internationales de la University of Dayton. Il a effectué un master  en sciences politiques à la Ohio State University et un doctorat en sciences politiques option « politique comparative » à la New School for Social Research. Après avoir enseigné à la New York University et à la Universidad del Rosario à Bogota, il est professeur à la Universidad de San Andrés où il dispense des enseignements sur les impacts des structures politiques et sociales sur le comportement des organisations.

Les Amériques face à la crise

LogoIDA

 

19 -20 novembre 2009 – VIIè Congrès annuel de l’Institut des Amériques
“Les Amériques face à la crise” co-organisé par le CERALE et ESCP Europe


Au cours de ces deux journées, la réflexion s’est organisée autour de quatre tables rondes : “Penser la crise“, “Anatomie de la crise”“Crise et travail”“Crise, créations et avenirs”. Déclenchée par la crise de confiance sur les crédits immobiliers américains, la crise actuelle est associée dans son point de départ à l’Amérique, comme l’avait été celle de 1929. Cela a amené les intervenants à poser de diverses manières une question fondamentale : l’Amérique est-elle le continent matriciel de la “crise” ?

La Conférence inaugurale d’Edgar Morin, qui a réuni un public nombreux dans l’amphithéâtre Liard, offre une analyse du concept de “crise”, dans sa profondeur historique et dans la perspective d’une réorganisation systémique de l’actuel processus de mondialisation.

Sont également intervenus :

Pascal Morand, Directeur Général ESCP Europe, « Crise et création : quelles leçons tirer des années 30 ? »

Jean-Marc Daniel, professeur d’économie à ESCP Europe : « Crise et gestion de crise : une cassure dans le triangle atlantique? »

Jean-Michel Saussois, professeur de stratégie à ESCP Europe : « Le capitalisme peut il se nourrir en permanence de ce qui le menace? »

Programme complet

Vidéos du colloque

Conférence “Estrategias industriales en el tablero de juego mundial. El ejemplo de México”

9 octobre 2008
Conférence ESCP Europe
Jorge Martínez : “Estrategias industriales en el tablero de juego mundial. El ejemplo de México”

Le professeur Jorge Martínez est diplômé du TEC de Monterrey où il dispense des enseignements en Financial Engineering, Global Capital Markets, Options & Futures, Financial and Economic Decision Making et International Finance. Il est également professeur visitant à la Universidad Adolfo Ibáñez du Chili ainsi qu’au Texas Institute for Latin American Research in Finance, UT Austin. Il est membre fondateur et directeur de RISK Counseling Associates, cabinet basé à Monterrey et spécialisé dans le management du risque, la stratégie financière et les études économiques pour l’Amérique latine. Après une expérience d’économiste senior chez CEMEX, il crée et préside le Latin Institute of Finance, institution vouée à la recherche et à la formation en partenariat avec le New York Institute of Finance et plusieurs universités latino-américaines.

La Mondialisation et ses effets : nouveaux débats

Dans cet ouvrage, le CERALE se penche sur la globalisation, non pas pour en dresser un état des lieux exhaustif, mais plutôt pour analyser ses effets sur le renouvellement de certaines disciplines et mesurer son incidence sur l’environnement des entreprises et leur management. Les auteurs, de provenance diverse (Mexicains, Français, Brésiliens, Argentins) et à l’expertise variée (sociologie, économie, finance, stratégie, relations internationales…), ouvrent un certain nombre d’interrogations sur des questions telles que l’emploi, la gestion de la dette, les nouvelles formes organisationnelles, ou encore les problèmes identitaires et la crise des valeurs. Si l’ensemble des sociétés européennes et latino-américaines est traversé par les mêmes problématiques, le regard que l’on pose sur elles est loin d’être identique. Cet ouvrage s’attache à le démontrer.

logo-escp

Established in 1819, ESCP Europe is the world’s oldest business school and has educated generations of leaders and entrepreneurs.

With its five urban campuses in Paris, London, Berlin, Madrid, and Torino, ESCP Europe’s true European Identity enables the provision of a unique style of cross-cultural business education and a Global Perspective on international management issues.

Go to site:
http://www.escpeurope.eu/